• Mi-mars, l’AEFE ferme 126 établissements d’Europe en 10 jours et annonce rapidement aux familles que les services annexes non consommés seront remboursés (cantine, études dirigées, garderie, ateliers etc.). Nous recevons une communication à ce sujet le 13 mars de la part du proviseur.
  • Le 12 mars, alors que plusieurs établissements en Asie sont fermés depuis 6 semaines, a lieu le conseil d’Administration de l’AEFE. Déclaration du président de la Fédération ici #gouvernance_générale #aides_aux_familles_réseau_COVID
  • Le 17 mars, l’APA lance une enquête pour faire un premier état des lieux des familles: leurs disponibilités, leur équipement, les premières impressions sur la mise en place de l’EAD.
  • Le 25 mars, la Fapee prend les devants sur des demandes globales pour gérer la crise qui s’installe: aides d’urgence et report du plan de développement de l’Agence.
    De son côté, l’actuelle trésorière de l’APA envoie un mail à l’agent comptable du lycée pour demander une réunion et étudier conjointement les impacts financiers de la crise
    En parallèle, l’APA annonce que le service de bus du 3ème trimestre ne sera pas facturé et négocie un rabais pour le 2ème trimestre. Le résultat de ces négociations est communiqué le 13 juin, une fois que l’école confirme qu’il n’y aura qu’une réouverture partielle ne justifiant pas la remise en route du service de transport en juin.
  • Le 30 mars, le consulat reporte la date de la commission consulaire des bourses à la fin du mois d’avril. Elle se tiendra finalement le 13 mai devant l’afflux de demandes (126 à Madrid, 711 pour toute l’Espagne). La date limite de dépôt des dossiers ayant été fixée au 30 mai, une commission est organisée le 1er juin pour restituer l’ensemble des demandes.
  • Le 1er avril, l’APA fait état des résultats de la première enquête et du statut des échanges avec la direction. Nous demandons la tenue d’un conseil d’établissement extraordinaire.
  • Le 3 avril, le ministre de l’éducation nationale française donne les premières indications pour le passage des examens de fin d’année.
  • Le 7 avril, le secteur Europe de l’AEFE envoie à tous les Établissements en Gestion Directe un courrier spécifiant qu’aucune réduction linéaire (c’est à dire pour tous les niveaux) ne sera appliquée mais qu’un plan d’aide de l’Etat français va être mis en place. Nos négociations avec l’Agence portent alors sur une réduction pour les maternelles, pour un maintien de notre trésorerie dans l’établissement et pour d’autres mesures structurelles permettant de maintenir les établissements à flot (voir la pétition – 15.000 signatures).
  • Conscients des économies de fonctionnement, nous demandons également la mise en place d’ERTE pour les personnels qui ne peuvent pas effectuer leur mission à distance. Après de nombreux échanges avec les organisations syndicales et avec la direction de l’école, leur choix est porté sur le maintien des personnels, car il s’agit des plus « petits » contrats de l’établissement. Il est convenu que les personnels rattraperont leurs heures lors de la réouverture et pour la mise en place de la nouvelle structure adaptée aux contraintes sanitaires, au cours du 3ème trimestre et en septembre.
  • Nous installons des visioconférences hebdomadaires avec les APAs d’Espagne
  • Sur le plan pédagogique, nous échangeons avec les représentants des personnels du 1er et du 2nd degré ainsi qu’avec les directeurs et le pôle scolaire de l’Ambassade pour insister sur la mise en place d’une programmation plus performante, sur l’homogénéisation des outils et sur un soutien plus important pour les familles allophones à partir de la rentrée des vacances de Pâques.
  • Le 15 avril, l’APA communique sous forme de FAQ aux parents d’élèves sur les demandes financières et pédagogiques. Nous nous emparons des questions relatives aux examens de fin d’année, alors que les annonces du ministère français de l’éducation ont été faites quelques jours avant: le Bac et le Brevet se dérouleront sous forme de contrôle continu et les notes passeront par un jury d’harmonisation. La « formule » de conversion des notes pour l’accès aux études supérieures en Espagne a été maintenue et il faudra attendre le 28 mai pour avoir des précisions concernant le Bac de français.
  • Le 27 avril, le Conseil d’administration de l’APA vote à l’unanimité un don de 20.000 euros pour abonder la caisse de solidarité. Ce don permet de couvrir plus de 2/3 des besoins pour le 3ème trimestre et ainsi de faire face aux demandes pour l’année 2020/2021.
  • Le 29 avril, la Fapee envoie un courrier avec des demandes financières très concrètes. Le plan, qui ne prévoyait qu’une avance, inclut finalement une partie avance (50 millions), une partie crédit (50 millions) ainsi qu’un abondement de l’enveloppe des bourses (50 millions)
  • Le 30 avril, 10 jours après la rentrée des vacances de Pâques, l’APA lance sa 2ème enquête sur l’EAD où on observe une fracture entre les différentes demandes des parents: les demandes de réduction financières pour service non rendu côtoient celles qui correspondent à de réelles difficultés économiques. Une majorité des parents restent bienveillantes sur l’EAD tout en dénonçant une communication et une programmation insuffisante. Ce même jour, les différents ministères de tutelle de l’Enseignement Français à l’Étranger communiquent le plan d’urgence et nous avons une nouvelle réunion avec le pôle scolaire de l’Ambassade. Ce plan consiste en un soutien financier par abondement de l’enveloppe de bourses et une avance de trésorerie via France Trésor à l’AEFE de 100M€.  Après le 10 juin, des crédits budgétaires supplémentaires de 50M€ sont annoncés.
  • Le 7 mai, 1500 recours gracieux de bourses pour le 3ème trimestre avaient été formulés auprès du directeur de l’Agence. Ce chiffre progressera largement jusqu’à la clôture prévue au 30 mai.
  • Le 8 mai nous envoyons un courrier groupé entre les associations APA des 3 établissements en gestion directe d’Espagne aux décideurs politiques et administratifs portant sur la mise en place de mesures financières concrètes pour les familles, compte tenu du contexte local. Le directeur de l’Agence nous répond le lendemain.
  • Le 19 mai, L’APA contacte les familles qui ont demandé un soutien en matériel informatique et coordonne les demandes de soutien scolaire spécifique.
  • Le 20 mai a lieu le Conseil d’établissement extraordinaire. Notre déclaration liminaire et notre résumé en français et en espagnol.
  • Le 28 mai nous diffusons une fiche aménagée des remontées parents pour les conseils de classe du 3ème trimestre, en lien avec les nouveaux critères d’évaluation.
  • Le 29 mai est communiqué officiellement le plan d’urgence pour l’Enseignement Français à l’Etranger
  • Le 4 juin: notre représentante du secondaire contacte le proviseur adjoint pour faire un bilan des premiers résultats Parcoursup
  • Le 7 juin, alors que nous venons de passer en « phase 2 », le lycée indique à tous les parents que l’établissement restera fermé pour des raisons sanitaires. Nous écrivons aux directions et à l’ambassade pour demander une réouverture au moins partielle, pour le maximum d’enfants possible.
  • Le 10 juin, l’actuelle présidente de l’APA, également administratrice de la Fédération co-organise l’Assemblée Générale de la Fapee, à laquelle participent 70 APAs du monde ainsi que les directeurs de l’AEFE et de la MLF, MM. Brochet et Deberre. Nous présentons l’année passée et faisons le point sur les challenges globaux dont les APAs et l’AEFE font face.
  • Le 11 juin, nous participons à la commission de caisse de solidarité. Les demandes continuant d’affluer, une autre commission est organisée pour le 6 juillet. PV disponible ici.
  • Le 16 juin commence la campagne des livres: récupération des livres loués, ouverture des inscriptions pour l’année prochaine, annonce du rachat de manuels.
  • 19 juin: Conseil du secondaire – nos notes ici
  • 22 juin: Commission Hygiène et Sécurité – un guide (provisoire) de retour est présenté. Le soir a lieu le Conseil d’école du 3ème trimestre – notre déclaration liminaire ici et nos notes ici
  • 24 juin: Conseil d’établissement – notre déclaration liminaire ici et notre résumé ici
  • Le 1er juillet, une visioconférence EGD-AEFE est organisée par la Fédération afin de faire le bilan de la crise et de travailler les pistes de rentrée. Notre compte-rendu ici.
  • Les 1er et 2 juillet, l’APA ouvre une permanence pour récupérer les livres et prépare son déménagement dans de nouveaux locaux à la rentrée.
  • Le 3 juillet a lieu la dernière réunion du CA de l’APA lors de laquelle nous décidons de notre réorganisation pour l’année prochaine (on vous en parle plus bas). L’engagement est pris d’être en communication avec le LFM et l’entreprise de transport durant le mois d’août pour préparer la rentrée au mieux.
  • Le 6 juillet, nous nous réunissons pour examiner les derniers dossiers de la caisse de solidarité. PV disponible ici.
  • Le 8 juillet nous avons une réunion avec l’inspecteur académique de la zone ibérique et le conseiller pédagogique, pour faire le point sur la crise passée et parler de la rentrée. Nous leur avons adressé un courrier conjoint entre plusieurs associations des établissements en gestion directe de la zone ibérique. Outre ce qui a été déjà mentionné dans le compte-rendu avec l’AEFE du 1er juillet (voir plus haut), l’Inspection confirme que les 3 scenarii sont évidemment travaillés du point de vue pédagogique (en plus du sanitaire et logistique), que l’enseignement des langues sera amélioré, qu’une attention spéciale sera portée à l’état psychique des enfants, aux enfants EBEP, aux élèves « décrocheurs » et que des évaluations nationales seront passées en CP, CE1, CM2 et 6ème pour faire acte des acquis.
  • Au même moment, se tient le Conseil d’Administration de l’Agence (voir la déclaration de la Fapée). A ce jour, 540 demandes de remises gracieuses (c’est à dire d’exonération de frais de scolarité) pour le 3ème trimestre ont été traitées par l’Agence. Le montant des aides destinées aux familles non françaises s’élèvent à 870.000€, pour les EGD seuls.
  • Le 9 juillet, un nouveau Facebook Live a lieu avec le président de la Fapee et la députée Mme Cazebonne (c’est le 4ème rendez-vous depuis la crise Covid), portant sur la loi de finances rectificative.
  • L’APA lance la communication pour la location de livres pour tous les niveaux du secondaire: une offre toujours plus économique et flexible. Dans quelques jours nous reviendrons vers vous pour l’inscription au service de transport scolaire.